Critique de livres : Gradus ad Parnassum 
Méthode de tradition

Méthode de tradition

Laurent Mettraux, 03.07.2013

Dans «Gradus ad Parnassum», le maître enseigne le contrepoint à son élève sous forme de dialogues.

Méthode utilisée soit comme élève, soit comme professeur, souvent les deux, par Haydn, Mozart, le Padre Martini, Beethoven, Schubert, Brahms, Bruckner ou Hindemith, le traité de contrepoint issu du Gradus ad Parnassum de Johann Joseph Fux (1660-1741) fait encore office de référence dans les pays anglo-saxons. Seconde partie d’un ouvrage qui traite également de la musica speculativa (nature du son, des proportions, intervalles et gammes), de la fugue et des styles d’écriture, cette étude complète du contrepoint rigoureux se présente sous forme de dialogues plaisants où le maître Aloysius (Palestrina), avec pédagogie, incite l’élève Josephus (Fux) à raisonner et à acquérir expérience et confiance. Méthodique mais jamais aride, d’une grande clarté, Fux se fonde principalement sur la tradition italienne de l’enseignement du contrepoint, proche en cela du Tractatus de Christoph Bernhard qui a transmis l’enseignement de son maître Schütz. Il serait cependant inadéquat de ranger Fux parmi les réactionnaires nostalgiques de la Prima Prattica : ses œuvres musicales préfigurent en effet le classicisme viennois. Son contrepoint, plus libre quant à certaines règles mélodiques, s’éloigne du style renaissant et offre des licences plus nombreuses que par exemple dans les stricts traités français du 20ème siècle. La traduction, agréable et claire, restitue la familiarité voulue par Fux dans sa version originale en latin. Certains termes ont été modernisés (blanches et rondes à la place de minimes et semi-brèves par exemple), de même que les clés (ce qui reste plus discutable). Au texte lui-même s’ajoute la traduction de la préface qu’Alfred Mann avait rédigée pour le facsimilé de l’original en latin paru chez Bärenreiter en 1967. Un CD contenant les exemples musicaux, chantés par des solistes au vibrato malheureusement excessif, accompagne le livre.

Image

 

Johann Joseph Fux, Gradus ad Parnassum — traité de contrepoint, livre et CD, 97 pages, € 31.00, Editions Henry Lemoine, Paris, 2012, ISBN 9790230989336


Kommentare

* Required fields

Neuen Kommentar hinzufügen
Ihr Beitrag wird nach redaktioneller Prüfung veröffentlicht.

Agenda des concerts

octobre 2017

  • Jeu. 19.10.
    Hélène Grimaud spielt Beethoven
    Lieu:
    KKL Luzern, Konzertsaal
    Heure:
    19.30
  • Jeu. 19.10.
    Wilder Hafer

    - ein Kammermusikkonzert mit dem Ensemble van der Waals

    Lieu:
    Luzern, Theater Pavillon
    Heure:
    20.00
  • Ven. 20.10.
    Marimba-Ensemble Reto Parolari, Gast: Hans-Heinrich Rüegg

    im Rahmen des 23. Festivals der Unterhaltungsmusik vom 20. bis 22. Oktober

    Lieu:
    Theater Winterthur
    Heure:
    19.30
  • Ven. 20.10.
    Stella Maris Orchestra: Mozart-Salieri
    Lieu:
    Klosterkirche Wettingen
    Heure:
    19.30
  • Ven. 20.10.
    Wilder Hafer

    - ein Kammermusikkonzert mit dem Ensemble van der Waals

    Lieu:
    Basel, Radius 39
    Heure:
    20.15
  • Sam. 21.10.
    Orchester Reto Parolari: "Radio-Orchester Beromünster - die Legende lebt"

    im Rahmen des 23. Festivals der Unterhaltungsmusik vom 20. bis 22. Oktober

    Lieu:
    Theater Winterthur
    Heure:
    19.30
  • Sam. 21.10.
    Rezital Woodlands and beyond...
    Lieu:
    KKL Luzern, Konzertsaal
    Heure:
    19.30
  • Sam. 21.10.
    The little Café - an Edwardian Musical Comedy by Ivan Caryll

    Eine Produktion von Die Oper im Knopfloch

    Lieu:
    Zürich, Theater Stok, Hirschengraben 42, 8001 Zürich
    Heure:
    20.00
  • Sam. 21.10.
    Juventus Musica Basel - Konzert zur Russischen Revolution 1918
    Lieu:
    Johanneskirche Basel
    Heure:
    20.00
  • Sam. 21.10.
    Haydn - Mozart
    Lieu:
    Schwyz, Kollegiumskirche
    Heure:
    20.00